Besalú (Espagne)

/
Galerie photos #13

À propos de la galerie

Besalú fut le siège d’un important comté indépendant disposant d’un ensemble historico-artistique médiéval considéré parmi l’un des mieux conservés de Catalogne. Appartiennent à cet ensemble l’ancienne église du monastère de Sant Pere datant du XIIe siècle dont se distingue l’originalité de son déambulatoire ; l’église de Sant Vicenç du XIIe siècle dans laquelle on conserve une chapelle gothique latérale dédiée au culte de la Vraie Croix ; la façade de l’ancienne église hôpital de Sant Julià du XIIe siècle ; la Maison de Cornellà, monument roman du XIIe siècle et la salle gothique de la Curie Royale. De cet ensemble se distingue tout le quartier juif et plus particulièrement le Miqvé.

Le Miqvé ou maison de bains rituels de Besalú est, avec le Miqvé de Girona, la seule enceinte de bains juifs découverte jusqu’ici dans la Péninsule Ibérique. Il s’agit d’une maison en pierre avec une voûte en berceau, typique du style roman, datant du XIIe siècle.

Le majestueux pont roman qui enjambe le fleuve Fluvià est l’un des autres vestiges du Comté de Besalú, qui avec celui de Barcelone, de Ripoll et de Girona, a vu la naissance de la nation catalane. Il ne faut cependant pas se contenter d’apprécier Besalú uniquement pour ses monuments mais aussi pour l’air médiéval que dégagent ses rues remplies de souvenirs.

Localisation

Le bourg de Besalú est situé à un croisement important et traditionnel de chemins à l’est de la Garrotxa. Bisuldunum, son nom original, était une forteresse entourée par deux fleuves : la Fluvià au sud et le Capellades au nord.

Vieux pont de Besalú

Ce pont enjambe le Fluviá. On accédait à la capitale du comté en traversant sa porte flanquée de tours. On pense qu’il fut construit au XIe siècle sur un pont roman, mais sa reconstruction date du XIVe siècle. Il fut de nouveau reconstruit après sa destruction pendant la Guerre civile espagnole. Il possède deux travées en angle et au centre se trouve la tour avec son petit arc. Le pont compte huit arches en ogive. L’accès depuis la ville est protégé par deux tours intégrant les murailles. Ces remparts protégeaient l’accès à la ville et faisaient office de péage.

Église San Vicente

La configuration actuelle de l’église remonte probablement au XIIIe siècle, avec ses éléments romans et gothiques. Elle présente un plan à trois nefs, avec un transept et trois absides dans le chevet. La nef centrale est surmontée d’une voûte en plein cintre, tandis que des voûtes en cul de four surplombent les bas-côtés. Sa façade est ornée d’une remarquable rosace. À l’extérieur, l’abside est décorée de petits arcs lombards.

Durée de la visite : 1/2 journée

0
Paysages, Voyages
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

0

Commentaires pour cet article