Harmony of the Seas

/
Galerie photos #7

À propos de la galerie

L'Harmony of the Seas, le paquebot de la démesure

Le plus grand paquebot du monde, qui a été livré en grande pompe au croisiériste américain Royal Caribbean Cruises Ltd mi-mai 2016, est devenu au fil des mois une véritable attraction médiatique et touristique. Il faut dire que le chantier est historique à plus d’un titre, et pas seulement en raison des dimensions hors norme du géant des mers. L’Harmony of the Seas est un mastodonte flottant de 362 mètres de long, 66 m de large et 72 m de haut, l’équivalent d’un immeuble de 20 étages. Soit cinq fois le volume du Titanic, la largeur de l’Arc de Triomphe, plus d’une trentaine d’A340 en nombre de passagers…

Véritable ville flottante, le géant des mers peut embarquer jusqu’à 6360 passagers et 2100 membres d’équipage. Depuis quelques années, les croisiéristes investissent dans des bateaux gigantesques comme l’Harmony of the Seas. Piscines, casinos, spectacles… les offres de services et loisirs à bord sont pléthoriques. « En dix ans, l’offre a totalement changé. La vision désuète de la croisière, c’est fini », expliquait Pierre Pélissier, PDG du site Croisierenet.com. « Aujourd’hui, la croisière est considérée comme un mode de vacances envisageable par le plus grand nombre. C’est très nouveau », soulignait de son côté Georges Azouze, président de Costa Croisières France.

Les croisières gagnent du terrain et STX France en profite pleinement. Dans la foulée de la livraison de l’Harmony of the Seas, le chantier naval a signé le 25 mai 2016 avec Royal Caribbean une lettre d’intention de commande de trois nouveaux paquebots, un contrat d’environ 2,5 milliards d’euros. « L’ajout de ces trois paquebots au carnet de commandes porte à neuf le nombre de commandes enregistrées depuis le début de l’année par STX France », s’était félicité le groupe dans un communiqué. « C’est un volume de près de 75 millions d’heures de travail supplémentaires pour le chantier et ses coréalisateurs avec une cadence de livraison de deux paquebots par an de 2018 à 2022. Au total, en incluant les navires déjà inscrits au carnet de commandes, le volume s’élèvera à 100 millions d’heures de travail. » En avril 2017, STX France, dont le carnet de commande était déjà plein jusqu’à 2020, avait empoché une commande record de 4 milliards d’euros auprès de MSC Croisières.

Lire la vidéo
Lire la vidéo
0
Saint-Nazaire
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

0

Commentaires pour cet article

ut ante. dolor nunc elementum at quis sem, non fringilla Aliquam